Rechercher
  • PCF 63

Demande de levée d'OQTF et d'attribution de cartes de séjour pour 3 jeunes du Puy-de-Dôme

Adresse au préfet du Puy-de-Dôme


Monsieur Le Préfet,


Le jour même de la levée de l’OQTF d’Ali Konaté suite à votre action dont je vous remercie, deux nouvelles OQTF étaient adressées à deux élèves du lycée Pierre Joël Bonté de Riom (63) :


Abdoulaye Keita, né en Guinée le 05/06/2002, élève en 1ère Bac Pro maçonnerie au lycée Pierre Joël Bonté, titulaire d’un CAP de maçonnerie obtenu l’an dernier à l’EREA de Lattre de Tassigny à Opme,


Abdoulaye Bah, né en Guinée le 04/04/2002, élève en CAP peinture au lycée Pierre Joël Bonté à Riom, après avoir obtenu un CAP plomberie en juin 2021.


A ces deux cas, s’ajoute celui de Mohamed Déa, né le 28/02/2002, scolarisé l’an dernier en lycée professionnel à Brassac-les-Mines pour préparer un CAP Commercialisation et services en Hôtel-Café-Restaurant qu’il a obtenu en juin 2021 et qui a une promesse d’embauche pour commencer à travailler en juin dans un restaurant Clermontois.


Des jeunes arrivés seuls, sans famille, mineurs, qui ont répondu à toutes les attentes tant en termes d’apprentissage et de scolarisation, que du point de vue de l’intégration sociale et professionnelle, se voient refuser un avenir ici à leur majorité. Voir, à 18 ans, leur parcours brutalement interrompu, leur avenir brisé, des efforts et des rêves fracassés est d’une violence inouïe.


Parmi ceux qui les connaissent, enseignants, employeurs, citoyens, personne ne peut imaginer qu’ils soient contraints de repartir dans leur pays, qu’ils ont fui au péril de leur vie.


Notre pays a investi dans leur formation pour qu’ils deviennent maçon, charpentier, plombier, peintre… Ce sont des secteurs d’activité où les artisans rencontrent des difficultés à recruter et ils en témoignent en signant des attestations qui figurent dans les dossiers des jeunes.


Je m’adresse à vous, Monsieur Le Préfet, afin de stopper et d'annuler les OQTF d’Abdoulaye Keita, d’Abdoulaye Bah et de Mohamed Déa et de leur délivrer leurs cartes de séjour.


Vous remerciant à l'avance de l’attention que vous porterez à cette demande, je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, mes sincères salutations,


Boris Bouchet,

Conseiller régional Auvergne-Rhône Alpes,




7 vues0 commentaire