Rechercher
  • PCF 63

Franchir un cap dans la mobilisation !




En pleine 5ème vague épidémique, le moral n'est pas au beau fixe dans le pays. Et le gouvernement en porte une lourde responsabilité. Il a alimenté les divisions dans le pays avec le pass sanitaire au lieu de privilégier une démarche de transparence et d'œuvrer à un véritable changement de politique.


Ainsi, il balaie toujours d'un revers de main la proposition que nous avons activement portée de levée des brevets au niveau national et international. Au lieu de tirer les enseignements de cette crise pour refonder un système de santé plus robuste et plus solidaire, il a continué à fermer des lits à l'hôpital (5700 pour l'année 2020).


Et face à la détérioration du pouvoir d'achat, Macron et son gouvernement n'ont procédé à aucune réorientation. Au contraire, ils accentuent le cap libéral en préparant un projet de "pseudo grande sécu" qui fera la paire avec une énième réforme de retraites se traduisant par un nouveau report de l'âge légal et un affaiblissement du niveau des pensions.


Dilapider l'héritage de nos conquêtes sociales et en particulier celui issu de La Libération, voilà le leitmotiv de dirigeants à la solde du Capital.


C'est pourquoi nous pouvons être fiers de cultiver les jours heureux avec notre candidat à l'élection présidentielle Fabien ROUSSEL.


- Augmentation du SMIC à 1800 euros brut

- embauche de 500 000 fonctionnaires en particulier dans la santé et l'éducation

- triplement de l'ISF

- Instauration d'un impôt Covid pour faire rentrer dans le rang les profiteurs de la crise que sont les grands groupes

- lutte contre l'évasion et la fraude fiscale qui se chiffre au minimum à 100 milliards d'euros chaque année

- vague de nationalisations notamment au niveau d'EDF et d'Engie

- éradication du chômage par la sécurité d'emploi et de formation avec semaine à 32 heures et retraites à 60 ans (55 ans métiers pénibles)


Autant de propositions offensives et percutantes à même de faire renaître l'espoir et d'alimenter une refondation d'une gauche de transformation sociale!


Notre rôle à toutes et tous, en tant que militants communistes est donc prépondérant à l'heure où l'extrême droite et une droite fascisante occupent les ondes.


Fabien Roussel marque certes des points aussi bien dans les médias que sur le terrain qu'il laboure sans cesse avec notamment les rencontres des jours heureux qui auront rythmé cet automne.


Mais pour faire véritablement la différence, il a besoin de nous.

Après la très belle réussite fin novembre des ventes solidaires de fruits et légumes organisées quasi simultanément en 8 endroits du Puy de Dôme, notre caravane des jours heureux sillonne, semaine après semaine, le département.


Pour amplifier ce mouvement, je lance un appel, au nom de notre direction départementale, à ce que chacune et chacun apporte sa pierre à l'édifice en contribuant à assurer une distribution de tracts devant une entreprise, sur un marché, dans un quartier ou à organiser un collage d'affiches afin de populariser notre candidat.

Ne nous interdisons rien et soyons confiants dans le fait que notre implication sera payante.


Au lieu de tomber dans le piège du casting, sous jacent à l'idée d'une primaire, ne dévions pas de notre objectif qui est de mettre en avant le projet de rupture que nous portons et la démarche originale et sincère de notre candidat qui l'incarne si bien.


C'est tout l'enjeu du pacte d'engagements communs qui entend, à travers les élections législatives, élargir le socle électoral d'une Gauche qui ne retrouvera pas la voie de la reconquête par des artifices mais bien en regagnant les consciences sur la nécessité de transformer radicalement la société et en abandonnant l'idée d'aménager le capitalisme.


Ensemble , cultivons les jours heureux !

Pierre MIQUEL

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout