Rechercher
  • PCF 63

Meeting régional de Fabien ROUSSEL: Les jours neigeux n'arrêteront pas les jours heureux !

Ce samedi 2 avril, 22 cars de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes convergeaient vers Villeurbanne pour l'avant-dernier grand meeting de Fabien ROUSSEL, candidat à l'élection présidentielle.


Ce bel enthousiasme, symbole d'une campagne dynamique, crée l’événement à gauche. Mais ce mois d'avril réserve aussi des surprises et un phénomène neigeux est venu perturber cette journée.


200 communistes et sympathisants du Puy-de-Dôme s'étaient répartis dans 4 cars pour rejoindre à la mi-journée la capitale des Gaules.
Et voilà que quelques flocons entraînent une quasi-paralysie sur l'A89.
Pour les cars, les semi-remorques et d'autres véhicules, impossible selon la préfecture de circuler entre Clermont-Ferrand et Lyon. Après une attente de près d'une heure au péage, nous avons été instamment priés de faire demi-tour.

« C'est un scandale » aurait dit Georges Marchais.


Comment ne pas être outrés et révoltés qu’un minimum de moyens ne soit pas garanti sur un axe aussi important, afin de faire face à un événement neigeux de faible intensité annoncé depuis une semaine ?
N'oublions pas que les usagers de cet axe autoroutier, géré par Vinci, subissent chaque jour un véritable racket, avec des péages aux prix exorbitants qui s'ajoutent à l'envolée du prix des carburants.

C’est une nouvelle preuve du mépris qui frappe les ruraux et les provinciaux avec des moyens au rabais.

Rien d’étonnant à ce que les communistes du bassin Thiernois multiplient les initiatives pour dénoncer cette injustice du quotidien qui pèse lourdement sur le portefeuille des travailleurs, nombreux à se rendre dans l'agglomération clermontoise pour travailler.


D'ailleurs, le 9 mars dernier, de nombreux militants étaient à l'offensive pour exiger la gratuité de cette autoroute, comme l’A75, particulièrement pour l'est du Puy-de-Dôme où les alternatives de transport sont réduites.


Cette exigence de nationalisation des autoroutes, relayée par plusieurs propositions de loi portées à l'Assemblée Nationale par André CHASSAIGNE, et reprise dans le programme des Jours Heureux de Fabien ROUSSEL, se situe dans l'objectif de remettre la puissance publique aux manettes dans tous les domaines essentiels de notre vie.

Il faut un grand plan de reconquêtes de nos services publics, en particulier dans les transports (réseau ferré, réseau routier, réseau fluvial et autres).

Non seulement c'est la solution pour relever le défi de la transition écologique mais c'est aussi le moyen le plus efficace de répondre aux besoins de la population, à l'inverse de la gestion financiarisée de VINCI, obsédé par la rente des actionnaires au détriment des usagers de la route.


En prime cela permettrait de réaliser les embauches nécessaires pour l'entretien des routes et des autoroutes avec un véritable statut de fonctionnaire et des salaires dignes. Fabien ROUSSEL préconise ainsi un SMIC à 1923€ bruts (1500€ nets) et une augmentation de 30% dans la fonction publique, car le pouvoir d'achat y a fortement décliné à cause du gel du point d'indice il y a 10 ans.


Enfin, les décideurs politiques sont aussi les premiers responsables, notamment Emmanuel MACRON qui a accentué la casse du service public SNCF, symbolisée par ses « cars Macron ».


Le préfet du Puy-de-Dôme est au diapason lui aussi, lorsqu'il prend la décision de stopper la circulation entre Clermont-Ferrand et Lyon afin de couvrir l'incompétence de VINCI.


Alors que c'est un axe vital pour nombre de nos concitoyens, notamment dans le Puy-de-Dôme et la Loire, cette manière de procéder trahit une volonté de fuir les responsabilités. Il est anormal qu'en 2022, on ne puisse pas assurer une liaison aussi vitale que celle entre Clermont-Ferrand et Lyon, au cœur de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, imposée en 2015 sans aucune concertation.


Fabien ROUSSEL ne s'y trompe pas puisqu'il plaide pour le retour aux anciennes régions afin de restaurer une vraie proximité dans nos politiques publiques et rapprocher nos institutions des citoyens, qui tous les jours galèrent pour l'accès aux services publics.

Avec Fabien ROUSSEL, changeons de logique et rompons avec le dogme de l'argent roi !

Toutes et tous ensemble, remettons au centre des priorités l'Humain d'Abord et cultivons les Jours Heureux.


9 vues0 commentaire