top of page
Rechercher
  • PCF 63

Nous ne nous résignons pas à ce que des milliers de personnes meurent chaque année en Méditerranée !

Au conseil municipal du 18 novembre dernier, Sylviane Tardieu, adjointe communiste à Clermont-Ferrand en charge de la santé publique et de l’accueil des nouvelles populations, a présenté la délibération portant renouvellement de l’adhésion de la ville à la plateforme de solidarité de l’association SOS Méditerranée.


Cette association de sauvetage en mer a été créée au printemps 2015 grâce à la mobilisation de citoyennes et de citoyens résolus à agir face à la catastrophe humanitaire des naufrages en Méditerranée centrale. Elle porte assistance à toutes les personnes en détresse en mer sans discrimination de nationalité, d’origine, d’appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique, et les traite avec dignité, conformément au droit maritime international.


En 2018, la situation en mer se détériore nettement. Auparavant, il ne fallait que quelques heures pour assigner un port aux bateaux de sauvetage. Aujourd’hui, l’attente en mer peut durer plus de 10 jours sans que les autorités maritimes compétentes assument leurs responsabilités.

Entre le 22 et le 29 octobre derniers, les équipes de SOS Méditerranée ont porté assistance à 234 personnes en détresse. Parmi elles, un nombre important présente des signes d’abus, de torture et de violence sexuelle suite à leur séjour en Libye.


Conformément aux conventions maritimes, le bateau de SOS Méditerranée, l’Ocean Viking, a informé les autorités à chaque étape des opérations de recherche et de sauvetage. Mais les centres de coordination de sauvetage libyen et maltais n'ont pas répondu à la demande de désignation d'un lieu sûr, obligeant l’Ocean Viking à se tourner vers le centre de coordination italien. Sauf que le gouvernement italien de Georgia Meloni et son nouveau ministre de l'Intérieur ont interdit l’entrée de ces bateaux de sauvetage dans leurs eaux territoriales. L’Océan Viking est donc resté bloqué en haute mer et ce n’est qu’après 20 jours d’attente qu’il a pu débarquer à Toulon.


L’accueil des migrant.e.s n’est pas une question marginale et touche aux valeurs fondamentales et fondatrices de l’Europe. Les États membres de l’Union européenne doivent respecter leurs obligations et mettre en place un mécanisme de débarquement prévisible afin d'alléger la pression sur les États côtiers. La désignation d'un lieu sûr, qui nécessite pour le bateau sauveteur un minimum de déviation par rapport à son itinéraire, n'est pas seulement une obligation morale : c'est une obligation légale.


Plus de 3200 personnes sont mortes noyées en 2021. Nous ne nous résignons pas à ce que des milliers de personnes meurent chaque année en Méditerranée ! C’est pourquoi comme 85 autres collectivités, la ville de Clermont-Ferrand a renouvelé son adhésion à la plateforme de solidarité de l’association en votant une subvention de 5000 euros au conseil municipal du 18 novembre dernier.


Un débat odieux a eu cours en octobre autour du sauvetage par l’Ocean Viking. Soyons attentif.ve.s à ne pas tomber dans l’indignité : non, ceux qui sauvent les réfugié.e.s de la noyade ne sont pas complices des passeurs et ceux qui les laissent mourir ne sont pas des héros.


Sylviane TARDIEU

Adjointe - Clermont-Fd




2 vues0 commentaire
bottom of page