Rechercher
  • PCF 63

Stop au mépris des personnels mobilisés des établissements de l'ADAPEI du Puy-de-Dôme !


Depuis plus d'une semaine, les personnels du secteur médico-social relevant de l'ADAPEI 63 (50 établissements accueillant des enfants et adultes en situation de handicap et près de 1 300 salariés dans le Puy-de-Dôme) sont en grève.

Leur mouvement porte sur une remise en cause sans précédent de leurs conditions et de leur temps de travail par la Direction de l'ADAPEI 63, alors même que leur engagement a été sans faille pendant la crise du COVID-19.


Si les personnels sont autant mobilisés, c'est parce qu'ils savent que sous le prétexte de remettre à plat les accords collectifs et leurs acquis sociaux, leur Direction souhaite transformer en profondeur la prise en charge des personnes handicapées, et appliquer à tous les établissements les mêmes modes de gestion et de "management" que dans les autres entreprises. Ce sont la qualité et les conditions d'accueil et de prise en charge des jeunes et adultes accueillis dans les établissements qui sont directement remises en cause.

Depuis plus d'une semaine, les salariés et leurs organisations syndicales demandent l'ouverture de négociations sérieuses et responsables, à partir des droits et du contenu des accords collectifs existants. En rupture avec les valeurs portées depuis sa création, cette demande est systématiquement déclinée par une Direction qui refuse tout dialogue équilibré et respectueux des salariés, et qui a fait appel au Préfet pour réquisitionner l'ensemble des personnels grévistes.


De tels agissements vis-à-vis des personnels sont inacceptables !


Ces derniers jours, les élus et militants communistes du Puy-de-Dôme ont apporté leur soutien à ce mouvement unitaire, très suivi dans les établissements. Le mal être est très profond chez ces hommes et femmes qui font preuve d'un énorme engagement au quotidien pour aider et accompagner les personnes concernées par le handicap et les familles, et pour qui "l'humain d'abord" est le quotidien professionnel.


Nous appelons la Direction de l'ADAPEI à cesser sa stratégie de tension et de provocation en espérant faire plier la mobilisation au regard des délais fixés au 26 février 2021 pour la mise en œuvre d'un nouvel accord d'entreprise.


Aussi, nous nous félicitons de la mise en place de la médiation demandée par les salariés.
Le dialogue avec les personnels et leurs organisations syndicales doit reprendre.



Pierre MIQUEL, secrétaire départemental du PCF63

Julien BRUGEROLLES, Président de l’Association des élus communistes et Républicains

André CHASSAIGNE, Député du Puy-de-Dôme

Cécile CUKIERMAN, Conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes, porte parole du PCF

Boris BOUCHET, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes

Catherine FROMAGE, conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes

Jacky GRAND, conseiller départemental


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2023 par MA MARQUE. Créé avec Wix.com