Rechercher
  • PCF 63

Ukraine : Non à la guerre, la France doit porter l'exigence de la paix




Vladimir Poutine a annoncé dans la nuit du 23 au 24 février le début d'une "opération militaire" russe en Ukraine.


Nous condamnons cette grave décision dont les conséquences peuvent être incontrôlables.


Le Président russe prend ainsi la responsabilité du déclenchement de la guerre et de l'embrasement de toute la région pouvant s'étendre à l'Europe. L'Ukraine vient de décréter la loi martiale.


C'est un échec pour tous car la sécurité de l’Europe, de l’Ukraine et de la Russie sont indissociables.


Le régime de Poutine s'enfonce dans l'ultranationalisme et avec son gouvernement et ses soutiens, il porte la responsabilité militaire, au mépris absolu des instances multilatérales et du droit international, de cette guerre.


La responsabilité collective revient aussi à tous ceux qui ont nourri le feu de la confrontation aux portes de la Russie en laissant entendre que l’Ukraine pouvait intégrer l’OTAN, institution belliciste et obsolète.


Rappelons qu'en 1991, au moment de la dissolution du pacte de Varsovie, l'engagement avait été pris par le "camp occidental" de ne pas élargir l'OTAN aux pays d'Europe de l'Est.


Ce désastre pouvait être évité. L'histoire jugera.


Dans l'immédiat, il est indispensable de protéger les populations civiles des deux côtés de la ligne de front.


Le terreau que cette guerre offre aux nationalistes, aux extrémistes de tous bords, en Russie, en Ukraine, en Europe, qui poussent à la guerre, à la haine, à la soif de vengeance est inquiétant.


Pour empêcher l'escalade, la France ne doit pas prendre part à ce conflit, ni directement, ni indirectement par l'intermédiaire de livraisons d'armes.


La France trouvera des appuis en Europe et dans le monde pour engager sans délai, sous égide de l'ONU, une initiative paneuropéenne extraordinaire, en toute indépendance de l’OTAN et des États-Unis, pour remettre toutes les parties autour de la table des négociations.


Il est nécessaire de porter fermement la tenue d’une conférence européenne de coopération et de sécurité collective incluant la Russie, pour parvenir à un règlement politique du conflit sur la base du contenu des Accords de Minsk et des principes de sécurité collective.


Le PCF est solidaire de toutes les forces de paix, en Ukraine, en Russie et en Europe qui se lèvent contre la guerre. Nous prendrons toute notre place dans les initiatives pour la paix qui pourront être prises dans les prochains jours.


A Clermont-Ferrand et plus largement dans le Puy-de-Dôme, la population a toujours exprimé sa solidarité avec les peuples victimes de la guerre et s'est toujours engagée pour la paix.


C'est dans cet esprit que le PCF 63 engage des contacts avec de nombreuses organisations progressistes (associations, organisations syndicales, partis politiques) afin de mobiliser celles et ceux attachés à la paix et voulant faire taire le fracas des armes.


Pierre MIQUEL,

Secrétaire départemental du PCF 63





7 vues0 commentaire