Rechercher
  • PCF 63

Un nouvel espoir à Gauche qui devient majoritaire dans le Puy-de-Dôme !

Après une séquence présidentielle frustrante, les résultats des élections législatives ouvrent de nouveaux horizons, riches d'opportunités pour la gauche et le monde du travail.


L'abstention marque à nouveau fortement ce scrutin et interpelle les consciences sur l'essoufflement du système démocratique actuel mais aussi sur la notion du devoir civique et de l'engagement dans une société où les forces du capital n'ont cessé d'installer la résignation et le fatalisme.


Et pourtant l'issue du second tour hier prouve le contraire !

- Fait inédit le président élu ne parvient pas à conquérir une majorité absolue à l'Assemblée Nationale.

- La gauche, qui peinait à trouver la voie du rassemblement, a réussi à se fédérer sur un contenu programmatique ambitieux, apte à répondre à l'urgence écologique et sociale.

- La gauche se qualifie au second tour dans plus de 80% des circonscriptions et arrache 150 députés, constituant, et de loin, la première force d'opposition dans l'Assemblée.


C'est un formidable espoir pour une grande partie de la population qui fait face à d'énormes difficultés au quotidien engendrées :

- par l'envolée des prix, notamment en ce qui concerne les dépenses incompressibles

- par la faiblesse des salaires et pensions

- par l'explosion de la précarité dans le monde du travail

- par la déliquescence du service public, synonyme de galère pour les usagers et les fonctionnaires !


Pour tous ces sujets et bien d'autres, le Rassemblement National, dans l'imposture sociale qui le caractérise, n'entend apporter que de fausses solutions puisqu'il dédouane les grandes fortunes du pays tout en s'attaquant à nos concitoyen-ne-s les plus modestes pour les stigmatiser par rapport à leur origine, leur confession religieuse ou leur lieu d'habitation.


Cette pseudo théorie du choc des civilisations cultivant le repli, la haine, le rejet de l'autre, les communistes l'ont toujours combattue et c'est pourquoi, en appelant, par la voix de son secrétaire national Fabien Roussel, à la plus large défaite de Marine Le Pen le 24 Avril, ils n'ont jamais minimisé le danger qui nous guette et qui ne cesse de progresser.


D'autres ont malheureusement adopté une attitude beaucoup trop légère voire irresponsable : l'opération de diabolisation de la NUPES, martelée par Macron et ses relais dans les médias, a une nouvelle fois servi le Rassemblement National dans son stratagème de normalisation.


Avec pratiquement 90 députés à l'Assemblée, ce courant politique, associé aux heures les plus sombres de notre pays, réalise une percée historique qui réclame un sursaut citoyen pour préserver l'unité de la Nation.


Les communistes qui n'ont jamais failli face à l'extrême droite seront à l'avant garde d'une lutte qui prend un sens nouveau à la lumière de la progression de l'ancrage du Rassemblement National.


Dans le Puy-de-Dôme, cette réalité est d'autant plus percutante pour les communistes qui se sont investis sur tout le département mais plus particulièrement sur la 5ème circonscription, où André Chassaigne et Julien Brugerolles étaient opposés à une candidate du Rassemblement National.


La victoire large, obtenue avec près de 70% des voix, par André Chassaigne et Julien Brugerolles traduit une reconnaissance de l'énorme travail de terrain engagé depuis des années, qui a notamment favorisé l'implication de nombreux concitoyen-ne-s dans l'élaboration de lois, telles que la revalorisation des pensions agricoles (plus de 100€ par mois en moyenne).


Avec ce score, le meilleur dans le Puy-de-Dôme, André Chassaigne et Julien Brugerolles ont été le fer de lance de la conquête de la gauche qui devient majoritaire dans le département avec la réélection de Christine Pirès-Beaune et l'élection de Marianne Maximi. La moitié des candidats En Marche est donc battue et il s'en est fallu de peu pour que l'ensemble du Puy de Dôme bascule à Gauche avec les très bons résultats de Nicolas Bonnet et Valérie Goléo.


Le PCF 63 tient donc à saluer la très belle campagne que les candidats de gauche, avec l'ensemble des militants, ont mené ces dernières semaines. Le PCF 63 remercie chaleureusement les 118 690 électeurs qui leur ont apporté leur suffrage et félicite chaudement André Chassaigne/Julien Brugerolles, Christine Pirès-Beaune et Marianne Maximi pour leur élection ou réélection.



A l'échelle nationale, le PCF voit son nombre d'élus renforcé et se trouve par conséquent dans de bonnes dispositions pour former un groupe à l'Assemblée nationale qui a démontré toute son utilité sur le dernier mandat par l'activité débordante de ses membres.



Avec les autres députés de gauche, les députés communistes seront à l'offensive dès les prochains jours pour contrarier le désir d'Emmanuel Macron d'accentuer son cap libéral et ses réformes de casse sociale.


Ils porteront haut les exigences de justice sociale qui passe par l'augmentation immédiate des salaires et pensions, le blocage des prix de produits de première nécessité, la retraite à 60 ans, la revitalisation de nos services publics, en particulier dans la santé et l'éducation.


Ils auront besoin de la mobilisation du plus grand nombre pour y parvenir et le PCF s'attachera à cultiver le désir de luttes et à renforcer le mouvement social dont le rôle sera déterminant.


Ensemble, amplifions ce bel élan et construisons les jours heureux !



Pierre MIQUEL

Secrétaire

départemental

du PCF 63









1 vue0 commentaire